« Qui vole un oeuf, vole un boeuf !  » Sauf à Pâques bien sûr … 🙂

Nous avons tous des souvenirs de la fameuse chasse aux oeufs annuelle dans laquelle nous nous prenions pour Sherlock Holmes, le temps d’un après-midi. Bien évidemment, on ne parle pas de la ventrée monumentale de chocolat qui nous attendait, bien méritée après tant d’effort accomplis. Néanmoins nous pouvions déceler, plusieurs types de joueurs :

1. Celui qui se fait aider des parents

C’était souvent le plus petit de la famille. Il n’avait en général qu’un petit pas à faire pour découvrir, par le plus grand des hasards, un oeuf sur son chemin. Sans compter les innombrables questions posées pour lui faciliter la vie.  » As-tu pensé à regarder derrière le pot à fleurs ? » « Peut-être, il y en a un caché derrière la chaise »…

2. Le compétiteur

L’expression « pas de bras, pas de chocolat », prenait dans cette chasse aux oeufs, tout son sens. Pour lui, il participait à LA compétition de l’année, qui lui permettait de montrer aux yeux de tous, son incroyable talent.

3. Le flemmard

Partisans du moindre effort, les adultes avait le plus souvent pitié de lui, en lui donnant d’office des chocolats. Néanmoins, il était le premier à vouloir participer à l’échange post-chasse avec les frères et soeurs. « Tiens, je te donne 2 oeufs chocolat noir, contre 1 oeuf chocolat au lait, d’accord  ? »

4. Le voleur 

Une fois le dos tourné, ni une, ni deux, il s’attelait à son passe-temps favori, voler dans les paniers des autres.

5. Le tricheur 

Il se chargeait toujours de repérer où les oeufs étaient cachés en amont. Une fois le signal donné, l’excitation était à son paroxysme pour débouler vers tous les endroits retenus pendant l’espionnage.